MeetingOpposition-e1420650693354-630x300“Nous allons nous mobiliser pour chasser Alpha Condé en 2015. Êtes-vous prêts?”

Au meeting de l’opposition tenu mercredi 7 janvier sur l’esplanade du stade du 28 septembre, le chef de file du groupe et président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a prévenu dans un discours rageur : pas question de tripatouiller les prochains scrutins.

Devant des militants requinqués à bloc, l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo a prévenu que l’opposition  ne reculera pas. “Nous irons jusqu’au bout”, souligne-t-il sous les ovations du publics. Il a promis de poursuite la lutte pour le respect des droits, des règles et principes démocratiques, ainsi que les droits humains.

Selon le leader de l’opposition, le président Condé sait “pertinemment” aujourd’hui que les guinéens sont au courant de son “incompétence”. “Il n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle”, a-t-il résumé, tout en lançant une phrase très aimée au sein de ses supporters. “Nous allons nous mobiliser pour chasser Alpha Condé en 2015. Êtes-vous prêts?”. Question à laquelle ceux-ci ont répondu par l’affirmative.

Dans ses critiques acerbes Cellou Dalein Diallo a brocardé l’image d’un président de la République qui n’a fait que “diviser les guinéens, accentuer la misère et la précarité, fermer toutes perspectives d’épanouissement à la jeunesse par ses politiques maladroites, par l’incompétence de son gouvernement et son inexpérience à gérer les affaires publiques”.

D’après lui, Alpha Condé ne peut pas gagner à une élection transparente. C’est la raison pour laquelle, selon lui, le chef de l’Etat veut s’appuyer sur l’administration, la CENI, la justice et les forces de défense et de sécurité. “On va se mobiliser pour que les conditions d’une élection libre, équitable et transparente soient réunies, sinon nous n’accompagnerons jamais Alpha Condé à une mascarade électorale. Et s’il ne veut pas organiser des élections transparentes, nous nous lèverons en ce moment pour exiger son départ avant même les élections”, a prévenu Diallo.

Les militants de l’opposition étaient munis de pancartes sur lesquelles on pouvoir lire : ‘’Alpha Ebola’’ ; ‘’A bas le régime d’Alpha Condé’’ ; ‘’Non à un fichier électoral truqué’’ ou encore ‘’Alpha  dictateur’’, ‘’A bas la CENI’’, ‘’Nous voulons le départ d’Alpha Condé’’.

Leur leader Dalein leur a demandé de rester mobilisés pour exiger  l’organisation d’élections libres et démocratiques.

 

 

Par Aliou BM Diallo et Elie Ougna depuis Conackry

Comments

comments

Loading...