calb19330a_jpgSauf dernière décision, le retour de sitôt de Moussa Dadis Camara en Guinée est sérieusement compromis, selon nos confréres de Mediaguinée.com. Attendu ce samedi 15 août depuis 12 heures à Conakry, l’ex-chef de la junte guinéenne n’a toujours pas bougé de la capitale du Faso pour Conakry avec escale à Abidjan. Selon nos informations, le pays du président Alassane Ouattara aurait refusé le survol de son territoire par tout vol ayant à son bord un passager appelé Moussa Dadis Camara.

A Conakry, ses partisans, à leur tête les responsables des FPDD, mal à l’aise, promettent un œil les deux yeux si leur champion ne rentre pas aujourd’hui en Guinée. En tout cas, le vice-président Zégbéla Togba Pivi a confié à un confrère que « Dadis est bloqué à Ouaga ».

Aux dernières nouvelles, de nombreux pays de la sous-région ouest-africaine seraient sur le point de fermer également leurs espaces à un vol transportant l’ex-capitaine guinéen, en convalescence au Faso depuis janvier 2010.

Contacté par nos confréres de MEDIAGUINEE, Maxime Manimou, porte-parole des FPDD (parti que dirige Dadis Camara) a déclaré être “au regret de ne pouvoir rien dire pour le moment.”

Nouvel allié du leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, Moussa Dadis Camara a été récemment inculpé par un pool de juges guinéens dans le massacre du stade du 28 septembre 2009 qui a fait, selon l’ONU, plus de 150 morts et de nombreuses femmes violées.

Accrochage entre forces de l’ordre et partisans de Dadis à l’aéroport de Conakry

La tension est montée d’un cran à l’aéroport de Conakry entre partisans du l’ex-capitaine Moussa Dadis Camara qui exigent son retour et les forces de l’ordre, ce samedi 15 Août 2015. Ces dernières ont fait usage de gaz lacrymogène pour les disperser. Peu avant, quelques militants et sympathisants des Forces Patriotiques pour la Démocratie et le Développement (FPDD) de l’ex-président de la junte militaire, Moussa Dadis Camara sont depuis cet après-midi mobilisés à l’aéroport international de Conakry Gbessia « pour accueillir leur chef » en convalescence à Ouagadougou.

Minus de pancartes et de banderoles sur lesquelles on peut entre autres lire : « Mouvement Dadis Président 2015; Tu veux, tu ne veux pas c’est Dadis », ces militants et sympathisants dansent et chantent à la gloire de l’ex-homme fort de Conakry Moussa Dadis Camara.

« Il était prévu qu’il serait là à 15 heures précises. Mais nous apprenons qu’il y a eu quelques problèmes. Nous ne nous découragerons pas et la fête continue jusqu’à ce qu’il soit là. Vous voyez comment les gens sont déterminés et engagés », nous a confié David Camara.

Au moment où nous mettions en ligne cette dépêche, la colère des militants de Dadis a été vite maîtrisée par la sécurité et la circulation a repris son cours normal. Même si des militants squattent encore les abords de l’aéroport. Mais aucune information officielle contraire par rapport à cette arrivée n’était encore disponible.

Africpost avec Mediaguinée.com

 

Comments

comments

Loading...