zgbdc5-6bh315z48xu1645ef7d8-originalLe Gouvernement allemand vient de confirmer le décès du rappeur allemand connu sous le nom de Deso Dogg. Il a été tué dimanche dans un attentat suicide dans l’est de la Syrie, selon des sources jihadistes et une ONG syrienne.

Dans la soirée de mardi, des informations diffusées sur plusieurs réseaux sociaux et forums jihadistes ont cependant indiqué que l’ancien rappeur était toujours en vie et combattait sur un autre front, tandis que le combattant “Abou Talha” décédé dans l’attentat était un homonyme.Denis Mamadou Cuspert, connu comme rappeur sous le nom de Deso Dogg avant de choisir Abou Talha al-Almani comme nom de combattant, avait rejoint le groupe ultra-radical l’Etat islamique d’Irak et du Levant (EIIL). Il aurait perdu la vie lors d’un double attentat suicide mené par les combattants rivaux du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, selon des messages postés sur les forums jihadistes.

L’Observatoire syrien des Droits de l’Homme semble confirmer
“La nation islamique saigne après l’annonce de la mort en martyr du combattant jihadiste le frère Abou Talha al-Almani. Que Dieu l’accepte auprès de lui”, est-il écrit dans un message.

“Il est mort à cause d’un attentat suicide mené par les soldats traîtres de Jolani (le chef d’al-Nosra Abou Mohammad al-Jolani, ndlr) contre une maison où se trouvaient des frères de l’EIIL”, ajoute le texte.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), qui bénéficie d’un large réseau de militants, de médecins et d’avocats dans le pays, a affirmé qu’une attaque avait effectivement eu lieu dimanche. “Deux membres d’al-Nosra se sont fait exploser avant-hier, tuant 16 membres de l’EIIL”, a confié à l’AFP le directeur de l’OSDH Rami Abdel Rahmane.

Abou Talha avait déjà été blessé

Il a précisé qu’un combattant connu sous le nom d’Abou Talha avait été tué durant cette attaque à la lisière des provinces de Deir Ezzor et de Hassaka.

Depuis début janvier, le Front al-Nosra allié à des rebelles islamistes, est entré en guerre avec l’EIIL auquel il reproche sa brutalité envers les civils et ses opposants. Cela se traduit par une guerre sans pitié et des attentats réciproques.
 
Al-Almani, l’Allemand en arabe, est apparu sur plusieurs vidéos et photos chantant dans un mélange d’allemand et d’arabe l’éloge du jihad en Syrie. Il aurait été blessé en septembre dans un raid aérien mais la vidéo qui l’affirmait ne précisait pas l’endroit. Sur la vidéo au temps oú le jeune était un rappeur.

Né en 1975 à Berlin d’une mère allemande et d’un père ghanéen, Denis Mamadou Cuspert a eu des démêlés avec la justice avant de se lancer dans le rap. Il a arrêté sa carrière quand il s’est converti, utilisant désormais sa voix pour des vidéos de propagande islamiste postées sur internet.

Environ 10.000 étrangers, dont plusieurs milliers venant de pays occidentaux, combattent en Syrie contre le régime de Bachar al-Assad.

Africpost via AFP

Comments

comments

Loading...