1411728385-2609BM

Zouera Youssoufou, représentante de la Banque Mondiale au Gabon a annoncé l’octroi d’ une subvention de 33 milliards FCFA destinée à favoriser l’emploi et la formation des jeunes gabonais.

La problématique de l’emploi des jeunes  était au coeur de la rencontre entre le ministre du Travail et de la Formation professionnelle, Simon Ntoutoume Emane et une délégation de la Banque Mondiale (BM) conduite par Zouera Youssoufou, représentante de l’institution au Gabon.

Lors de cette rencontre, Zouera Youssoufou a annoncé l’attribution par la Banque Mondiale d’une subvention de 33 milliards F CFA en vue d’aider le gouvernement à accroître l’offre de formation professionnelle dans le secteur de l’économie grâce à la création de nouvelles structures de formation et la restructuration d’établissements de formation existants.

«Il s’agira de développer l’esprit d’entreprise chez les jeunes qui veulent créer leur propres affaires, de les accompagner dans le processus de création d’entreprise et de favoriser ainsi l’émergence d’une nouvelle génération de créateurs de micro-entreprises pérennes », a déclaré Abdel Wedoud Kamil, chef de projet au sein de la Banque Mondiale.

Le projet financé par la Banque présente trois axes à savoir :

 – L’extension de l’offre de formation,

– Le développement des compétences dans les secteurs porteurs de croissance,

– La formation et l’insertion de plus de 3.000 jeunes gabonais déscolarisés dont l’âge varie entre 16 et 25 ans.

 Pour le ministre du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle, cet apport de l’institution financière internationale est salutaire.

 «La promptitude de la Banque Mondiale face au démarrage du projet qui vise à former les jeunes est la bienvenue. Toutes ces actions entrent dans le champ de la Stratégie Nationale d’Investissement Humain pour briser les différences sociales », a souligné  le ministre du Travail.

 

 

 

 

 

 

 

Source: Africpost/Gaboneco

 

Comments

comments

Loading...