bokko haram

 

Les familles des lycéennes enlevées au Nigeria par le groupe terroriste Boko Haram ont de nouveau manifesté pour dénoncer l’incapacité du gouvernement à retrouver leurs enfants. Dans une vidéo diffusée lundi 5 mai, la secte islamiste revendique le kidnapping et menace de les réduire en esclavage, de les vendre ou encore de les marier de force alors que les familles sont toujours sans nouvelles de leurs filles. “Ils nous promettent qu’ils vont retouver nos filles mais, jusqu’à présent, il n’y a aucun résultat. Rien n’a été fait !“, s’indigne Martha Yarama Ndirpaya, la mère de l’une des adolescentes kidnappées  le 14 avril dernier.

Au total, 276 jeunes filles agées de 12 à 17 ans sont enlevées par des hommes armés dans leur établissement scolaire à Chibok, dans le nord-est du Nigeria. Cependant, 53 jeunes filles réussissent à leur échapper. C’est la première fois que Boko Haram procède à des enlèvements de cette ampleur.

AFRICPOST  VIA  FRANCETVINFO

Comments

comments

Loading...