aa_picture_20140802_2945949_high-1-jpg20150109123717La rédaction du journal satirique Charlie Hebdo a été la cible d’un attentat, mercredi 7 janvier en fin de matinée à Paris, qui a fait douze morts. Les auteurs de cet acte barbare inhumain ont été tués lors d´un affrontement de prise d´otage ce vendredi 09 janvier 2014.

Il est donc du devoir de chaque humain de dire NON à la terreur, á la violence, au terrorisme et NON à la stigmatisation et OUI à une société de paix et de cohabitation. Il incombe aussi á toute l´humanité de bannir toutes formes de violences car nos sociétés modernes s´inscrivent dans un village planétaire. Pour cela, il est alors de notre devoir d’amener une meilleure compréhension mutuelle entre nous ; il est de notre devoir d’œuvrer pour la paix et la justice pour tous les peuples ; il est de notre devoir de coopérer les uns avec les autres pour parvenir au bien et ce, afin de faire cesser toute forme de terrorisme, d’agression et de violence contre les innocents.

Même si la condamnation et l´indignation á l´unanimité de l´acte barbare perpétré á l´égard du journal satirique Charlie Hebdo se justifient vu l´ampleur de la gravité des faits, néanmoins certaines réactions des pays africains á la suite de l’attaque “terroriste” constituent une insulte et un manque de considération á l´égard de l´Afrique.

Prenons l´exemple du gouvernement du Bénin qui décrète un jour de deuil national pour manifester sa solidarité et sa profonde symphatie envers la France en allant même jusqu´á mettre ses drapeaux en berne sur toute l’étendue de son territoire. En outre, des Chefs d´Etat africains sont annoncés á la marche républicaine qui aura lieu á Paris ce dimanche 11 janvier pour battre sur le pavé. Le continent sera représenté au plus haut niveau par les présidents malien Ibrahim Boubacar Keita, nigérien Mahamadou Issoufou, gabonais Ali Bongo, sénégalais Macky Sall, béninois Boni Yayi et togolais Faure Gnassingbé. Cela est-il justifiable ? La réponse est non. D´abord aucun jour de deuil national n´a été nulle part décrété dans l´Union européenne (EU) qui est plus proche de la France. Ensuite, depuis des décennies, l’Afrique subsaharienne est traversée par des conflits armés meurtriers et longs qui ont des caractéristiques propres : guerres intestines, voire guerres civiles allant même jusqu’au génocide inter-ethnique (Rwanda, 1994) avec de milliers de morts sans compter les victimes d´Ebola en Guinée, Sierra Léone et au Libéria. Et quantité de troubles civils se sont multipliés, où la violence même est désorganisée: milices, bandes armées, gangstérisme, réseaux mafieux (armes, drogue, etc.), populations civiles directement prises en otages ou cibles des belligérants. Les attaques terroristes font aussi rage en Afrique. L’année 2014 aura été l’une des plus sanglantes de l’histoire. Le nombre de personnes tuées dans des attentats terroristes ces cinq dernières années a franchi la barre des 10.000 au Nigeria et atteint les 800 au Kenya, où 300 agents de sécurité ont été tués. Les organisations terroristes ciblent des mosquées, des églises et des marchés.

Au cours du premier semestre de 2014, 2053 civils auraient été tués dans 95 attaques dans plus de 70 villes à travers le Nigeria, y compris à Abuja. La plupart étaient des attentats à la bombe et des attaques dans des marchés, des villages et des mosquées ciblant les musulmans pro-gouvernementaux.

En République démocratique du Congo (RDC) et en Centrafrique ce sont des millions de morts et des déplacés. Le tout sous le silence total de la communauté internationale et des pays africains. Pendant que ces dirigeants africains marchent á Paris la boucherie innommable continue en Afrique sur toutes les formes. 

Les questions qu´on se pose ici sans aucune rancune envers la France et avec tout le respect des victimes de l´attentat de Charlie Hebdo sont les suivantes : Pourquoi le Bénin ne décréte pas des jours de deuil pour soutenir les victimes africaines que ce soit par terrorisme, maladie d´Ebola ou autres ? Pourquoi le silence des Chefs d´Etat africains face au massacre de Boko Haram au Nigéria et la torture des africains en Angola ? Pourquoi les présidents africains ne se rendent pas dans les pays touchés par le terrorisme et Ebola pour soutien moral ? Pourquoi le monde entier ne condamne pas á l´unanimité le terrorisme en Afrique comme il le fait présentement avec l´attentat du journal satirique Charlie Hebdo ? Les africains tués d´une maniére atroce un peu partout sur le continent ou ailleurs dans le monde n’ont jamais ému l’ONU, les Chefs d´Etat africains, la pseudo communauté internationale et encore moins les organisations des droits de l’homme. Personne ne léve le petit doigt pour condamner la discrimination, le racisme et l´assassinat des africains encore moins le terrorisme qui prend de plus en plus de l´ampleur. Au contraire la presse occidentale a été aux abonnés absents. Pourquoi donc toute cette hypocrisie de certains chefs d´Etat africains avec de très beaux discours pour soutenir la France dans des moments difficiles ? Ces Chefs d´Etat africains n´ont t-ils pas honte d´être présents á Paris ?  

Arrêtons ce complexe d´infériorité et cette hypocrisie. L´Afrique me fait pleurer tous les jours. Aimons-nous et soyons convaincus de ce que nous sommes. Une sagesse populaire dit: si vous ne dites pas ce que votre entreprise est, il y aura des gens pour se précipiter et dire ce qu’elle n’est pas.

 

 

Africpost

Comments

comments

Loading...