batteries-bollore-lmp-500x333

L’analyse (Investir)

Ils ne sont guère nombreux, les spécialistes de l’Afrique au sein de la cote parisienne. Le titre du groupe Bolloré, qui y exerce des activités logistiques, en est d’autant plus prisé. Aujourd’hui, le groupe breton vend son réseau et son expertise à d’autres entreprises françaises et leur ouvre les portes de l’Afrique. Le distributeur Casino va ainsi s’appuyer sur Bolloré Africa Logistics en vue d’y déployer une activité d’e-commerce, au travers de Cdiscount.

Lors de l’assemblée générale des actionnaires, qui se tenait jeudi 5 juin, Vincent Bolloré n’a pas tari d’éloges sur le patron de Casino : « J’aime beaucoup Jean-Charles Naouri, l’une des personnes les plus intelligentes et sympathiques que je connaisse » ! Il a ajouté travailler également avec JCDecaux au Cameroun. Dans les deux cas, Bolloré Africa Logistics est actionnaire minoritaire de ces coentreprises. Laissant entendre qu’il était ouvert à d’autres alliances de ce type, Vincent Bolloré a néanmoins botté en touche lorsqu’un actionnaire a demandé quel surcroît de chiffre d’affaires le partenariat avec Casino laissait espérer. L’homme d’affaires s’est contenté de donner des indications sur l’ensemble de la branche Transport et logistique : il s’attend à la poursuite d’un rythme de croissance de 5 % à 10 % du résultat opérationnel (580 millions d’euros en 2013). Vincent Bolloré table sur une tendance du même ordre pour les profits issus de la branche Communication (194 millions l’an dernier), qui comprend une participation de 36 % dans Havas.

En parallèle, Bolloré développe ses activités liées au stockage d’énergie, en France (il va participer à l’appel d’offres portant sur la fourniture de milliers de bornes de recharges), en Afrique, aux Etats-Unis. Un pari industriel à fort potentiel qui devrait encore générer une perte de 150 millions en 2014 et qui nécessite de lourds investissements.

Sources:Africpost,lesechos

Comments

comments

Loading...