13413566_1295432637141324_1818348502796474363_n“Le groupe est dans un super état d’esprit, on a hâte d’entrer sur le terrain”, explique le gardien des Champions du monde allemands Manuel Neue.

Vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 un an après avoir triomphé en UEFA Champions League, Manuel Neuer a désormais l’édition 2016 du Championnat d’Europe de l’UEFA dans son viseur.

“Nous sommes impatients d’entrer dans cet EURO”, explique le portier du Bayern Munich. “Bien sûr, préparation et entraînement sont essentiels, mais il n’y a rien de similaire à un match de compétition. L’état d’esprit au sein du groupe est très bon, nous avons tous hâte d’entrer sur le terrain.”

Élément clé du groupe de Joachim Löw avec 65 sélections à son nom, Neuer est l’un des leaders de cette Mannschaft cru 2016, un rôle qu’il endosse volontiers. “En tant que gardien, je parle beaucoup à mes coéquipiers sur comme en dehors du terrain”, poursuit-il. “Je me vois comme l’un des leaders de ce groupe depuis plusieurs années maintenant, j’essaie d’aider les jeunes qui intègrent la sélection autant que possible.”

Alors que Bastian Schweinsteiger, capitaine allemand depuis le Mondial, est très incertain pour dimanche, Neuer fait office de candidat logique au brassard pour le match face à l’Ukraine à Lille. “L’entraîneur ne m’en a pas parlé, ni en privé ni devant le groupe. Ce n’est pas très important pour nous qui porte le brassard en l’absence de Bastian.”

Déjà affaiblie par l’absence de Mats Hummels pour la première journée du Groupe C, l’arrière garde allemande a subi un nouveau coup dur lorsque son remplaçant désigné, Antonio Rüdiger, était forcé de quitter le groupe en début de semaine après s’être blessé aux ligaments du genou droit. “Étant donné le forfait de Rüdiger, il est important d’avoir des défenseurs polyvalents dans le groupe, et c’est exactement le cas de Benedikt Höwedes”, rassure Neuer.

Höwedes ou Shkodran Mustafi pourrait épauler Jérôme Boateng au centre de la défense allemande. De son côté, Löw assure qu’aucune décision n’a été prise pour le moment. “Le dernier mot reviendra au sélectionneur, il ne nous demande jamais conseil dans des situations comme celle-ci”, ajoute Neuer.

À deux jours de leur première sortie en France, il est facile de déceler une certaine impatience chez les joueurs allemands. “Je me plais bien ici”, conclut l’ancien joueur de Schalke. “J’ai une belle terrasse avec vue sur le lac Léman. J’espère que nous ferons tous de beaux rêves ici – rêvons de Paris.”

Steffen Potter

 

Comments

comments