0,,18669501_303,00Plus de 2.000 migrants supplémentaires sont arrivés, la nuit dernière en Serbie, des milliers de personnes sont passées le week-end dernier. Face à cet afflux, Berlin et Paris souhaitent une politique migratoire commune.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande plaident pour une unification des politiques migratoires et d’asile dans l’Union Européenne. Un plan d’action en trois étapes est proposé par les dirigeants français et allemands. Premier point, accélérer la création des centres d’accueil européens en Italie et en Grèce. Ces pays sont dépassés par l’afflux migratoire.

La création de ces centres est prévue depuis juin. Mais aucun n’a vu le jour depuis, et François Hollande le regrette:

“C’est indispensable pour enregistrer les personnes qui viennent pour entrer en Europe, et faire à ce moment-là la distinction entre les personnes qui relèvent du droit d’asile et celles qui viennent là simplement pour une migration que l’on peut comprendre ,mais qui ne peut pas être acceptée comme telle. “

Deuxième étape, garantir la répartition équitable dans tous les pays membres des personnes ayant obtenu l’asile. Une tâche impossible si le droit européen n’est pas unifié. Enfin, l’Union Européenne doit remédier aux causes de ces migrations. Elle doit engager une vraie lutte contre les réseaux de passeurs.

Et, surtout, mener une politique de développement plus efficace, en Afrique comme au Moyen-Orient. Angela Merkel:

“Il y aura à l’automne un sommet Afrique-Europe et l’Allemagne et la France s’engagent à préparer ce sommet avec sérieux. Il s’agit ici entre autres des questions des accords de rapatriement avec les pays africains mais il s’agit surtout de garantir aux personnes vivant dans des camps de réfugiés au Liban, en Jordanie ou en Turquie des conditions de vie digne. C’est un agenda ambitieux, nous veillerons à sa réalisation “

Ce sommet sur les migrations entre l’Union européenne et l’Afrique aura lieu à La Valette, sur l’île de Malte, en novembre. Une autre réunion aura lieu par la suite à Berlin.

Tamara Wackernagel

Comments

comments

Loading...