engrais

PotashCorp, qui expédie chaque année 80 000 tonnes de potasse en Afrique, ambitionne d’atteindre le million de tonnes. Le géant canadien compte d’ailleurs ouvrir son propre bureau sur le continent pour y vendre directement ses produits.

PotashCorp a décidé de s’implanter sur le continent. Le géant canadien, qui fournit à lui seul 30 % de la potasse consommée mondialement, souhaite y vendre ses produits en direct, parallèlement à son distributeur en Afrique de l’Ouest, Canpotex, et compte ouvrir son propre bureau.

PotashCorp expédie chaque année 80 000 tonnes vers le continent depuis ses gisements canadiens – dont il double actuellement la capacité -, mais ambitionne d’atteindre le million de tonnes “assez rapidement pour répondre aux besoins de l’agriculture africaine”.

Besoins de l’agriculture africaine

De fait, ces derniers sont énormes. Selon les données de l’International Fertilizer Development Center (IFDC), le continent africain utilise en moyenne 8 kg d’engrais par hectare et par an, contre 200 kg en Asie.

Le groupe canadien espère donc renforcer sa présence sur ce marché, et ce d’autant plus que la demande en engrais devrait s’accroître au cours des prochaines années, en raison notamment des pressions liées à la croissance démographique du continent. L’agriculture subsaharienne aurait ainsi besoin de plus six millions de tonnes d’engrais en tout genre dès 2017.

Usine de production

Le groupe, qui a réalisé 2,1 milliards de dollars (1,6 milliard d’euros) de bénéfices en 2012, réfléchit aussi à la création d’une unité de production de 25 000 tonnes “au Sénégal, en Côte d’Ivoire ou au Ghana”, selon des indiscrétions d’Arvin Pirness, l’un de ses dirigeants, en marge de la 5e conférence Africa Fertilizer, organisée à Marrakech mi-février.

jeuneafrique.com

Comments

comments

Loading...