850-millions-au-maroc

La Banque mondiale va accorder au Maroc une enveloppe globale de 850 millions de dollars au cours de l’année fiscale 2015/2016 (juillet 2015-juin 2016).

Sur cette enveloppe, un prêt de 150 millions de dollars a déjà été approuvé le 8 juillet pour financer le projet de modernisation de l’irrigation à grande échelle au profit d’environ 9300 agriculteurs marocains dans 4 régions: Doukkala, Gharb, Haouz et Tadla.

Quatre autres prêts sont en négociation ou en cours d’approbation.

D’un montant de 100 millions de dollars, le premier prêt sera à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) pour financer la mise en place d’une nouvelle approche de gestion intégrée des ressources en eau en milieu urbain (Integrated Urban Water Management).

Le deuxième prêt concerne un appui de 200 millions de dollars en faveur du gouvernement pour améliorer la gouvernance publique. Élaboré en collaboration avec la Banque mondiale, l’Union européenne (UE) et la Banque africaine de développement (BAD), le programme national de gouvernance vise à renforcer la transparence et la redevabilité dans la gestion des ressources publiques et promouvoir une gouvernance «ouverte et inclusive ».

Le troisième prêt envisagé porte également sur une enveloppe de 200 millions de dollars, destinée à financer partiellement un programme gouvernemental de mise à niveau du transport urbain, mis en œuvre par le ministère de l’Intérieur.

Enfin, le quatrième financement prévu, également d’un montant de 200 millions de dollars, financera une partie du Plan de développement du Grand Casablanca (2015-2020).

Il est à rappeler que la stratégie de partenariat Maroc-Banque mondiale pour la période 2014-2017 porte sur une enveloppe potentielle de 4 milliards de dollars.

Agence Ecofin

Comments

comments

Loading...