063_490451632Habitué à faire des déclarations controversées, le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a encore fait parler de lui ce mardi. Lors de son discours à la tribune de l’Onu, il s’est lancé dans une diatribe contre les homosexuels.

“Il n’est nulle part écrit dans la charte que certains doivent nous juger (…) Nous condamnons les tentatives d’ajouter de nouveaux droits qui sont contraire à nos normes, nos croyances, nos valeurs et nos traditions. Nous ne sommes pas gays !”, a déclaré le chef d’Etat, qui a souvent accusé l’Occident de vouloir imposer à son pays d’accepter l’homosexualité, voire de l’imposer à la population.

Depuis son arrivée au pouvoir en 1985, Robert Mugabe a instauré dans son pays des lois répressives contre les homosexuels, qui n’ont pas le droit de s’embrasser ni même de se tenir par la main. Ils risquent ainsi de lourdes peines de prison pour le seul motif de leur orientation sexuelle.

Africpost

Comments

comments

Loading...