int-17860

La République Démocratique du Congo (RDC) et la République Sud africaine (RSA) se sont engagées à développer une coopération porteuse des réponses efficaces aux défis qui se posent entre les deux pays, dans le conteste spécifique congolais et sud africain en vue d’une croissance économique basée sur l’industrialisation et le commerce international des produits industriels et des services indispensables à la réduction de la pauvreté. Le ministre de l’Industrie, petites et moyennes entreprises, Rémy Musungayi Bampale, l’a déclaré lundi, à l’ouverture de la sixième édition du forum RSA – RDC qui se tient à Kinshasa du 15 au 17 septembre 2014 sur «  l’initiative du commerce et de l’investissement ».

Il a indiqué à ce sujet que la RDC a mis en œuvre les projets agricoles tels que le parc industriel de Bukanga Lonzo, en vue de personnaliser l’expertise et la technologie sud africaine, soulignant que le corridor de développement Bas-Congo illustre la volonté réciproque des deux pays de cheminer ensemble dans la voie de développement économique grâce à une stratégie industrielle inclusive et durable concertée.

Evoquant la démarche congolaise, M. Musungayi a indiqué que le gouvernement est en train de mener une expérience positive porteuse de croissance économique à travers les zones économiques spéciales (ZES). Il a, à cet effet, convié les Sud africains à partager la réflexion congolaise sur le mode d’implantation de ces zones économiques spéciales qui nécessite d’être transformé en capitaux frais.

L’homme d’Etat congolais a, en outre, informé la délégation sud africaine de la publication de la loi sur les zones économiques spéciales. Cette loi, a-t-il dit, est prise pour susciter le développement et l’émergence de la RDC à l’horizon 2030. Il s’agit, a-t-il ajouté, de faire de son pays un pool d’intelligence et de savoir faire, un vivrier de la citoyenneté et de la classe moyenne, un grenier agricole, une puissance énergétique et environnementale, un pool économique et industriel.

Il a, à ce sujet, invité les opérateurs économiques congolais et sud africains à venir investir dans les zones économiques spéciales, avant de souligner que le développement des industries de transformation demeure un socle de progrès social et économique de la RDC. De son côté, le ministre du Plan et la mise en œuvre de la révolution de la modernité, Célestin Vunabandi, a expliqué aux Sud africains les efforts déployés par la RDC pour l’amélioration du climat des affaires, précisant qu’un guichet unique de création d’entreprise est mis en place.

Quant au Directeur général adjoint du ministère de Commerce et de l’industrie de l’Afrique du sud, Yunus Hoosen, a rassuré aux Congolais de l’ouverture de son pays aux investisseurs étrangers, indiquant que l’Afrique du sud détient un immense potentiel en tant qu’économie leader du continent africain.

 

 

 

 

Source: ACP

 

Comments

comments

Loading...