En attendant de faire le point par rapport au nombre de visiteurs sur le stand du Sénégal pendant ces cinq jours sans répit (18 au 22 janvier 2017), mais aussi les chiffres officiels du salon, le sentiment le plus partagé dans la délégation sénégalaise est la satisfaction.

Les professionnels sénégalais du tourisme participant au salon interrogés ont reconnu des améliorations continues dans l’organisation de la participation sénégalaise.

Entre autres professionnels sénégalais accrédités à cette manifestation, Bernadette DIOGOYE d’Optimum Voyages Sénégal et Malick THIOUB de Sahel Evasions soutiennent que tous les professionnels qui avaient fixé des rendez-vous avec eux pour des projets de voyages sur le Sénégal ont répondu présents. C’est sans compter les rencontres spontanées.

Seul fait déploré par les spécialistes du Tourisme et des Voyages, c’est que notre pays peut améliorer sa participation en renforçant les actions de promotion par une meilleure valorisation de la Gastronomie sénégalaise.

Selon eux, le stand Sénégal peut accroître son rayonnement sur cette plateforme internationale par l’organisation permanente de sessions de dégustation de nos plats locaux, le « Céebou dieune » et le « Yassa » pouvant être appréciés par les cibles espagnoles. Bernadette Diogaye qui participe depuis six ans au salon international du Tourisme de Madrid pense qu’au-delà de la dégustation de jus locaux exotiques, le Sénégal peut aussi proposer à ses visiteurs du « Café Touba » et du « Kinkeliba », qui constituent des spécificités tant dans leur préparation que dans leur goût et qui peuvent agréablement concurrencer les produits asiatiques et africains.

M. Aly Sidy Mbar SOW Directeur des Etudes et de la Prospective de l’Agence Sénégalaise de Promotion Touristique (ASPT) qui pilote l’organisation sénégalaise soutient que le stand du Sénégal, entouré entre autres par la Gambie, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Mali… a battu le record des visites. A l’en croire, c’était le rush lors des deux derniers jours comme on pouvait s’y attendre avec une animation qui a ravi la vedette à tous les voisins exposants. Une prestation très appréciée par un public venu nombreux. Une animation culturelle riche et variée qui a permis de passer en revue toute les facettes de la culture sénégalaise en attendant les chiffres qui seront consignés dans le rapport final de la mission.

Pour les chiffres de la 37e édition de ce FITUR, il faudra attendre d’ici une semaine. Les organisateurs ont accueilli tout de même 165 pays et régions pour la promotion du secteur touristique à travers les cultures et les traditions.

L’ASPT se félicite des innovations avec le FITUR TECH, le FITUR SANTE, l’ouverture vers la religion entre autres. Il a été noté aussi l’ouverture du 8éme Forum touristique sur les investissements et les opportunités d’Affaires en Afrique (Investour) à tous les pays africains avec beaucoup plus de rencontres et d’échanges. L’Afrique compte davantage dans le secteur touristique mondial d’où son intégration dans le pavillon de l’Asie Pacifique.

Pour leur part, le Directeur Général de la SAPCO, les représentants de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) et de l’Agence des Aéroports du Sénégal (ADS) se sont réjouis de leur participation qui a permis d’expliquer à toutes les compagnies majeures rencontrées à Madrid, l’ambition de notre gouvernement de faire du Sénégal un Hub aérien de référence en Afrique, avec l’ouverture prochaine de l’AIBD, la mise en service de la compagnie nationale « Sénégal Air » et la réhabilitation des aérodromes régionaux sans oublier le projet de la station touristique de la Pointe Sarène.

Ndiaga DIOUF, Journaliste

Comments

comments

Loading...