cedeao

 

Le Programme de cohérence et d’actions régionales (PCAR) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), principale ossature de la nouvelle stratégie de sécurité et de stabilité dans la région du Sahel, vient d’être présenté au Maroc.

La stabilité et la sécurité constituent le terreau fertilisant des investissements qui sont nécessaires au développement économique. La Cedeao, organisation intergouvernementale créée le 28 mai 1975, qui a mis en place le Programme de cohérence et d’actions régionales (PCAR), sollicite la contribution du Maroc. En visite de travail d’une semaine à Rabat, Kadré Désiré Ouédraogo, Président de la Commission de la Cedeao, y expose les principaux axes. Le PCAR repose sur une stratégie conçue pour plus de sécurité et de paix dans le Sahel, une région où le Maroc est engagé.

Un développement socio-économique durable et inclusif 

L’idée est de transformer cette région et d’en faire une plateforme de développement et de prospérité, loin du foyer de conflits actuel qu’elle représente actuellement. C’est du moins ce qu’a précisé le président de la Commission après une première entrevue avec MBarka Bouaida, ministre marocaine déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération. Celle-ci a rappelé l’implication de son pays auprès de la Cedeao, dont il est membre observateur. Outre l’engagement du Maroc d’appuyer les initiatives conjointes pour un développement socio-économique durable et inclusif, la ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération a mis en exergue l’orientation claire du Maroc axée sur cette région et les investissements réalisés et/ou envisagés par le secteur privé dans la sous-région. Pour mémoire en 2013, le volume des échanges Cedeao-Maroc ont atteint 8,7 milliards de dh, dont 7,4 milliards de dh. La région demeure le creuset de la moitié des investissements directs extérieurs du Maroc, notamment dans l’assurance, la finance, les infrastructures, le BTP, les mines, …

DAOUDA MBAYE(LesAfriques)

AFRICPOST

Comments

comments

Loading...