attentat-nigeriaAu moins 11 personnes ont été tuées lors d’un double attentat-suicide dans la ville de Fotokol, dans l´extrême nord du Cameroun, a affirmé une source proche des services de sécurité camerounais.

Deux femmes kamikazes se sont fait exploser hier soir à quelques secondes d’intervalles à proximité d’un camp de l’armée camerounaise, selon cette source basée à Fotokol, qui dit avoir “dénombré 12 corps”, dont celui d’une kamikaze.

Hier en début de soirée, “nous avons entendu une forte détonation. Nous avons d’abord cru à un obus tiré depuis le Nigeria par Boko Haram, mais il s’agissait d’une femme qui s’est fait exploser (…) elle se dirigeait vers le camps du BIR (Bataillon d’intervention rapide de l’armée camerounaise)”, où sont basés des soldats camerounais et tchadiens, a expliqué cette source.

“Quelques instants après, une autre explosion s’est produite dans des conditions similaires à environ 50 m (de la première). J’ai pu dénombrer 12 corps”, dont celui de la kamikaze qui s’est fait exploser dans un deuxième temps, a-t-elle ajouté. Les soldats camerounais et tchadiens, déployés à Fotokol dans le cadre de la lutte contre Boko Haram, se sont ensuite déployés aux abords de Fotokol, où ils “ont abattu un islamiste”, selon la même source.

Une source policière basée dans cette région en proie aux insurgés islamistes de Boko Haram a confirmé ce double attentat, sans être en mesure de fournir un bilan précis.

Africpost avec AFP

Comments

comments

Loading...