zephPlusieurs opposants de la classe politique burkinabè se sont retrouvés ce samedi 31 mai 2014 au stade du 4-Août de Ouagadougou pour dire non à la tenue du referendum et à la modification de l’article 37 de la constitution. Les manifestants ont répondu nombreux à ce rendez-vous et le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) s’est dit satisfait de la mobilisation.

Une centaine de chefs coutumiers, des militants de l’opposition politique, des mouvements et associations de contestation, plusieurs artistes engagés (Dick Markus, Smockey, Samsk le Jah) et un « stade rempli recto-verso, de haut en bas » témoignent d’une ambiance vive au stade du 4-Août ce samedi 31 mai 2014.

Dès 6h du matin, des militants « anti-referendum » étaient déjà présents dans les gradins du stade. D’aucuns comptent plus de 30.000 partisans, ce jour, à l’image de ce militant, Florent Isaac TRAORE.

La participation au meeting d’une coordination des membres handicapés du  MPP pour le soutien au CFOP a visiblement touché le public qui ne pouvait que les acclamer. Pour le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin DIABRE, « il est temps de dénoncer l’impérialisme des savants locaux ».

Le président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Roch Marc Christian KABORE, a pour sa part rassuré le public qu’il n’y aurait pas de referendum au Burkina Faso. Ablassé OUEDRAOGO du Faso annonce le meeting de protestation prochain qui aura lieu à Bobo-Dioulasso le 14 juin 2014 au stade Sangoulé LAMIZANA.

« Carton rouge au président Blaise COMPAORE »

« Nous devons dissuader Blaise COMPAORE et tous ses supporters afin de les amener à abandonner leur projet de modification de l’article 37 de la constitution », a dit Zéphirin DIABRE et à la foule de répondre de concert, « oui ».

Arba DIALLO a quant à lui attribué un carton rouge au président du Faso. Carton qui, selon lui, « représente la volonté et un avertissement du peuple burkinabè contre le pouvoir à vie ».

Ablassé OUEDRAOGO s’est dit « amplement satisfait de la mobilisation du peuple burkinabè puisqu’il n’y a même plus de places au stade du 4-Aout ». A l’entendre, le peuple a vraiment besoin d’alternance démocratique dans la paix.

Le CFOP a aussi témoigné que leur pari de remplir le stade a réussi. Et d’annoncer que pour « mieux réussir cette phase de dissuasion, la direction politique de l’opposition lance le mot d’ordre de la mise en place de comités contre le referendum (CCR) dans chaque village, chaque secteur et dans chaque entreprise au Burkina et à l’extérieur selon les directives qui seront publiées bientôt ».

Ce meeting constitue le lancement de la campagne contre le référendum et l’opposition se dit déterminée à empêcher la tenue de ce scrutin.

 

Source : Burkina 24

Comments

comments

Loading...