martyrs-une-2

Six corps de victimes de la répression, fin octobre, au Burkina Faso, ont été enterrés en grande pompe à Ouagadougou. Pour le pays, ils sont le symbole de la lutte qui a permis le changement.

Sept corps de “marytrs”, choisis parmi la vingtaine de morts de l’insurrection populaire du 30 et 31 octobre dernier au Burkina Faso. Finalement, seuls six corps ont été ensevelis après une cérémonie grandiose, un hommage qui a mobilisé des milliers de personnes dans la capitale burkinabè. La septième dépouille, dont l’identité est toujours méconnue, sera enterrée ultérieurement.

Honneurs militaires, oraison funèbre rendus aux six martyrs de l’insurrection populaire avant leur inhumation au cimetière municipal de Gouhghin à l’ouest de Ouagadougou. Peu de temps avant leurs cercueils sur une porte char á la couleur du Burkina Faso a quitté la maison du peuple pour regagner la célèbre place de la nation de Ouagadougou sous fond de l’hymne national entonné par la société civile.

Une journée d’hommage sera ultérieurement dédiée aux martyrs de l’insurrection qui seront élevés au rang de héros nationaux. Le président Kafando a dédié le Mémorial aux héros nationaux à la vingtaine de morts tombés et l’a rebaptisé ‘’le Panthéon des martyrs de la Révolution ».

 

 

 

Auteur : Richard Tiéné

 

Comments

comments

Loading...