steinmeier-word-health-summit-berlin-100~_v-image853_-7ce44e292721619ab1c1077f6f262a89f55266d7

Le sommet mondial de la santé s´est ouvert dimanche 19 octobre 2014, dans la capitale allemande, Berlin. Placé sous le parrainage du président de la République française, de la chancelière allemande et du président de la Commission européenne, ce sommet va réunir de hauts représentants du monde politique, de la science, de l’économie et de la société civile pour discuter des sujets cruciaux de la santé mondiale et établir des recommandations dans ce domaine. Cette année, le sommet est centré sur la lutte contre l’épidémie d’Ebola qui menace le monde, sur le lien entre santé et climat et sur la couverture sanitaire universelle.

Le sommet 2014 offre l’occasion unique pour les décideurs des milieux de la santé, universitaires, et privés, ainsi qu’aux personnalités politiques, de s’informer et de débattre des défis actuels en santé au niveau mondial, afin de favoriser le développement de nouvelles solutions aux problématiques actuelles. Plus de 1000 participants prennent part au Sommet de Berlin pour la cinquiéme fois.

Le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Frank?Walter Steinmeier (Photo), qui a ouvert le sommet, a une fois de plus manifesté la volonté du gouvernement fédéral à combattre le virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Le ministère fédéral des Affaires étrangères consacre une enveloppe de 760 000 euros à la lutte contre l’expansion de la maladie en Afrique de l’Ouest. Son objectif est de mettre en œuvre des mesures permettant de diagnostiquer le virus dans un premier temps et de combattre ensuite efficacement la maladie. L’ONG « Médecins sans frontières » a déjà reçu 250 000 euros au mois de mars pour traiter les personnes infectées et soutenir les activités d’information et de sensibilisation nécessaires.

Plusieurs thèmes phares seront abordés au sommet de Berlin, tels que les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), la couverture maladie universelle, mais également les nouvelles opportunités offertes par l’analyse d’une quantité importante de données (Big Data) et la cybersanté mais surtout la lutte contre l´épidémie d´Ebola. En conséquence, le programme sera structuré en quatre grands volets:

  • Santé mondiale et développement
  • Des résultats cliniques aux stratégies politiques
  • Recherche et innovation
  • Formation et leadership

 

 

 

 

 

 

 

 

Africpost

 

Comments

comments