obama 061114 1

Barack Obama passe à l’offensive sur le dossier brûlant de l’immigration aux Etats-Unis. Le président américain a décidé de légaliser plusieurs millions d’étrangers sans-papiers, malgré l’opposition des républicains.

Avec le correspondant de RFI à New York, Karim Lebhour

Barack Obama a décidé d’ignorer les menaces du camp républicain et d’user de ses pouvoirs exécutifs pour contourner le Congrès sur l’immigration. La Maison Blanche s’apprête à annoncer un ensemble de mesures pour régulariser ou empêcher l’expulsion de quelque 5 millions de sans-papiers sur le sol américain.

Selon les détails dévoilés par le New York Times, les sans-papiers dont les enfants sont nés aux Etats-Unis pourront obtenir un permis de travail. Pour les autres, les expulsions seront assouplies. Les sans-papiers qui n’ont pas de casier judiciaire ne seront pas considérés comme une priorité. Au total, environ 11,7 millions de sans-papiers vivent aux Etats-Unis, selon le Migration Policy Institute, sur une population d’environ 319 millions d’habitants.

Les républicains prêts à résister

Barack Obama entend ainsi tenir une promesse de longue date. Les républicains, farouchement hostiles à tout assouplissement sur l’immigration, enragent et parlent déjà de représailles. Mitch McConnell, le nouvel homme fort du Sénat prévient que ce plan de Barack Obama reviendra à « agiter un chiffon rouge devant un taureau ».

« Nous nous battrons bec et ongles contre le président s’il persévère », a déclaré quant à lui le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, ajoutant sans plus de détails : « Toutes les options sont sur la table ». Toutefois les leaders républicains disent vouloir éviter à tout prix un scénario de « shutdown », comme en octobre 2013, avec un blocage de l’Etat fédéral.

Avec RFI

Comments

comments

Loading...