banque-privee-2704315-jpg_2343231

Le cabinet New World Wealth vient de révéler qu’avec 160 000 individus fortunés, l’Afrique est la nouvelle frontière de la banque privée.

Par JAMES BARMA

“L’Afrique enregistre la croissance la plus rapide à l’échelle mondiale dans le domaine de la banque privée”, a déclaré Andrew Amoils, analyste senior chez New World Wealth. “Nous estimons que le marché africain de la banque privée devrait croître de 8 % par an au cours des dix prochaines années”, a-t-il ajouté.

Selon le cabinet New World Wealth, cité par l’agence Ecofin, 160 000 HNWI africains détiennent une fortune cumulée estimée à 660 milliards de dollars. Et sur cette somme, environ 120 milliards de dollars seulement sont actuellement confiés à des gestionnaires de patrimoine.

L’Afrique du Sud, un marché mûr, le Nigeria, un marché prometteur

L’Afrique du Sud est le principal hub de la banque privée en Afrique, avec des établissements spécialisés gérant quelque 50 milliards de dollars d’actifs comme Investec, Rand Merchant Bank, Sanlam et Barclays Africa. Mais de nouveaux marchés très prometteurs dans le domaine de la banque privée émergent. Il s’agit notamment du Nigeria, du Kenya, de l’Angola et de la Tanzanie. Le Nigeria reste, cependant, le marché le plus prometteur. Ce vaste pays pétrolier, dont la population s’élève à 172 millions d’âmes, compte actuellement 16 680 HNWI personnes disposant d’une fortune cumulée de 138 milliards de dollars.

“Le nombre de ces personnes ayant chacun une fortune à investir d’au moins un million de dollars devrait augmenter de 7 %, pour atteindre environ 18 401 en 2018”, conclut l’étude.

Africpost via lepoint

Comments

comments

Loading...