mur-berlin-2

Ce week-end, Berlin commémore les 25 ans de la chute du mur qui, pendant 28 ans, séparait la ville en deux. Pour cet évènement historique et symbolique, la capitale allemande organise diverses activités durant tout le week-end. La plus marquante est l’installation de 8 000 ballons illuminés sur tout le long du tracé de la frontière que constituait le mur.

9 novembre 1989. Cette date reste à jamais gravée dans la mé­moire des Berlinois. Elle marque la chute du mur de Berlin, symbole du clivage idéologique et politique de la guerre froide. 25 ans après, Berlin se remémore de cet évènement historique. Et pour célébrer cet anniversaire marquant, la capitale allemande n’a pas manqué d’idées. Ainsi, une série de manifestations est prévue ce week-end dans pas mal d’endroits de la ville. La plus marquante sera la reconstitution à l’aide de ballons illuminés de la frontière longue d’un peu plus de 15 kilomètres qui séparait Berlin-Est à Berlin-Ouest. C’est plus de 8 000 ballons blancs, alimentés par près de 60 mille piles qui vont longer les lieux clés de l’histoire de la ville. 

Ces ballons illuminés qui reprennent le tracé exact de la frontière vont, selon les organisateurs, permettre aux passants et autres de réaliser ce que représentait cette séparation. «Les gens à l’Est et à l’Ouest ont mis plus de temps à surmonter cette séparation de plusieurs dizaines d’années que le mur à disparaître du paysage urbain berlinois et au­jour­d’hui, seule près de la moitié des Berli­nois sait exactement où se tenait exactement l’édifice monstrueux», soutient le comité organisateur.

Les ballons qui marquent le fil rouge de l’ensemble des festivités (du 7 au 9 novembre) sont illuminés depuis hier. En outre, des bornes explicatives qui racontent des «épisodes ou destins tragiques, heureux ou étonnants liés à l’histoire de la ville coupée en deux» sont érigées tous les 150 mètres le long du tracé. Dans d’autres endroits plus emblématiques comme la Porte de Brandebourg, Potsdamer Platz ou le mémorial du Mur sur la Bernauer Strasse, des visites guidées spécifiques sont organisées.

Ces festivités qui prennent fin dimanche seront marquées par l’envol vers le ciel de ces 8 000 ballons lumineux, symbole de la chute du mur. Pour achever ce week-end commémoratif, une fête sera donnée à la Porte de Brandenbourg où une chorale chantera l’ode à la joie de Beethoven. Il faut préciser que le mur a séparé pendant 28 ans la ville en deux.

Aujourd’hui le mur est tombé, mais Berlin en garde encore quelques pans sur les kilomètres qui entouraient la partie ouest, même si tout le monde voulait qu’il disparaisse. Ainsi, d’autres pans entiers viennent parfois rappeler aux Berlinois et aux visiteurs l’existence d’il y a 25 ans d’un mur qui divisait la ville en deux. Ces pans, on les retrouve du côté du Berlin Wall Memorial sur la Bernauer Srasse. Gris et triste, ils plongent le visiteur dans le Berlin-Est austère et autoritaire. De l’autre côté de la East Side Gallery se trouve l’autre pan qui se tient sur plus d’un kilomètre. Il est ce qui reste de la plus longue partie du mur encore debout.

 

 

 

 

Mamadou Diallo á Berlin

Comments

comments

Loading...