e10_1La Banque africaine de développement (BAD) a dévoilé, lundi, à Abidjan, à l’occasion de ses 50e Assemblées annuelles, son tout nouvel Indice de l’égalité des genres pour l’Afrique. ”Cet indice a pour objectif d’éclairer les politiques visant à transformer les économies et de pousser les gouvernements à adopter un ordre du jour ambitieux, à même de faire de l’égalité des genres une réalité sur l’ensemble du continent”, explique un document reçu de la banque.

La même rappelle souligne que l’Indice est publié, alors que l’autonomisation des femmes se trouve en tête du programme de l’Afrique. L’Union africaine a ainsi déclaré 2015 ”Année de l’autonomisation des femmes et du développement de l’Afrique pour la concrétisation de l’Agenda 2063”, dans le but d’optimiser les ressources au bénéfice de tous les Africains.

Le communiqué ajoute que la publication de cet Indice ”intervient au moment où la communauté internationale établit un programme de transformations qui entend instaurer un développement durable et inclusif”.

Il relève que l’égalité des genres ”est désormais inscrite dans les Objectifs de développement durable (ODD) – qui remplacent les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) –, qui se fixe des cibles très ambitieuses, question du genre et autonomisation des femmes s’avérant transversal, croisant tous les autres objectifs”.

”L’Afrique est à un tournant décisif: après une décennie de croissance sans précédent, les pays africains génèrent plus de ressources pour investir dans le développement”, a souligné le président de la BAD, Donald Kaberuka. ”L’Afrique a besoin d’utiliser ces ressources pour investir dans les compétences et les talents de ses femmes et de tous ses citoyens, ce qui transformera les économies et les sociétés. C’est le moment de le faire”, selon lui.

L’Indice de l’égalité des genres pour l’Afrique est présenté comme ”la mesure la plus complète existant à ce jour de l’égalité des genres dans 52 des 54 pays du continent”. Il passe au crible la position des femmes en tant que productrices, ainsi qu’au plan du développement humain, en tant que citoyennes actives et comme dirigeantes.

Les 50e assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), ouvertes lundi à Abidjan (Côte d’Ivoire) jusqu’à vendredi, verront l’élection du nouveau président de la Banque, en remplacement du rwandais Donald Kaberuka.

Arrivé en 2005 à la présidence M. Kaberuka, lègue à son successeur une banque auréolée de la note AAA, décernée par l’agence de notation financière américaine Fitch en 2013.

La liste des candidats à la présidence de la BAD, rendue publique en février, est la suivante:

candidats-afdb

  1. Akinwumi A. ADESINA (Nigeria)
  1. Sufian AHMED (Éthiopie)
  1. Jaloul AYED (Tunisie)
  1. Kordjé BEDOUMRA (Tchad)
  1. Cristina DUARTE (Cap Vert)
  1. Samura M. W. KAMARA (Sierra Leone)
  1. Thomas Z. SAKALA Zimbabwe)
  1. Birama Boubacar SIDIBÉ (Mali)

 

Africpost avec APS

Comments

comments

Loading...