8c00264e025fc33e6475dcbc0feaa527cfabf1b4Ce mercredi 1er juillet 2015, le président français, François Hollande, effectue une visite d’État en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Monsieur Hollande se rendra au Bénin, en Angola et au Cameroun.

En Afrique de l’Ouest, François Hollande sera au Cotonou, capitale du Bénin du 1er au 2 juillet en vue du renforcement de la coopération bilatérale entre la France et le Bénin. Au cours de son séjour béninois, le président français aura des entretiens avec Boni Yayi sur des questions d’intérêt commun et sur des sujets d’actualité liés au continent africain. François Hollande rencontrera également les présidents et les membres des institutions démocratiques du Bénin, notamment ceux du Parlement, de la Cour suprême, de la Cour constitutionnelle et de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication.

En Afrique centrale, François Hollande est notamment attendu en Angola et au Cameroun, deux locomotives économiques de la région. Dans le premier pays, le président français séjournera du 02 au 03 juillet. Le programme annonce un tête à tête avec Eduardo Dos Santos le 3 juillet. Blaise Matuidi, le milieu du terrain du PSG, va faire partie de la délégation qui accompagnera le président français en Angola. Matuidi, d’origine angolaise, marchera dans les traces de ses parents lors du passage de la délégation à Luanda jeudi et vendredi.

Après l’Angola, François Hollande fera escale de cinq heures, le 3 juillet, au Cameroun où il rencontrera le président Paul Biya. La dernière visite au Cameroun d’un chef d’État français remonte sous Jacques Chirac en 2001, lors du XXIe sommet  des chefs d’État et de gouvernement d’Afrique et de France à Yaoundé.

Selon la conseillère de Hollande « le Président français s´entretiendra avec son homologue camerounais sur l´affaire de l´avocate Lydienne Yen-Eyoum, condamnée á 25 ans de prison. Le Président Hollande compte faire une justice humanitaire en faveur de sa compatriote.

François Hollande sera accompagné par un imposant groupe d’investisseurs et de chefs d’entreprises français. Il effectue sa deuxième tournée africaine au moment où le débat est dominé par la question des limitations du nombre des mandats présidentiels, les questions des droits de l’Homme et de justice sociale, sujets généralement sensibles pour Paris et ses partenaires africains.

 

 

 

Africpost, Noël Ndong

Comments

comments

Loading...