MarocSuspendu lors des deux prochaines CAN en 2017 et 2019 après avoir refusé d’organiser l’édition 2015, le Maroc est finalement autorisé à disputer ces compétitions. Le Tribunal arbitral du sport a annulé les sanctions de la CAF.

Les supporters des Lions de l’Atlas peuvent souffler. Leur équipe du Maroc pourra disputer les deux prochaines Coupes d’Afrique des nations. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annoncé, jeudi 2 avril, qu’il annulait en grande partie les sanctions infligées par la Confédération africaine de football (CAF) à ce pays à la suite de son refus d’organiser la CAN-2015 aux dates prévues (17 janvier-8 février) en raison de l’épidémie d’Ebola.

“Le TAS a admis l’appel dans une large mesure. Les sanctions infligées par la CAF à la FRMF (Fédération royale marocaine football, NDLR) ont été annulées, à l’exception de l’amende, qui est toutefois réduite à 50 000 dollars (46 000 euros)”, stipule le communiqué du tribunal. Elle s’élevait alors à 50 000 euros. 

Outre sa participation aux deux futures éditions de la CAN, le royaume chérifien n’aura pas à s’acquitter des lourdes sanctions financières qui se chiffraient à près de 9 millions d’euros : un million de dollars d’amende et huit millions et cinquante mille euros au titre des réparations et préjudices.

“Un grand soulagement”

L’équipe du Maroc s’est réjouie à l’annonce de cette décision. “Ça n’est pas une bonne nouvelle, c’est une excellente nouvelle ! Pour tout le football marocain, c’est un grand soulagement”, s’est félicité Mustapha Hadji, sélectionneur-adjoint auprès de l’AFP en marge d’une conférence de presse à Rabat. “On a retrouvé le statut qui est le nôtre, on va le retrouver aussi par le travail, par l’enchaînement des résultats. […] Ça aurait été dommage de passer à côté de ces Coupes d’Afrique des nations”, a aussi expliqué l’ancien Ballon d’Or africain.

“Je suis très heureux que justice ait été rendue aux Marocains a déclaré devant la presse Badou Zaki, le sélectionneur. Au lieu d’attendre jusqu’à 2018 (Mondial en Russie), on va se concentrer sur la CAN-2017”. Le pays hôte pour cette compétition sera désigné le 8 avril prochain au Caire. Le tirage au sort des éliminatoires pour la CAN-2017 aura également lieu le même jour.

En février dernier, la Fédération marocaine de football avait décidé de saisir le TAS dans le litige qui l’opposait à la CAF. Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, avait même qualifié la décision de la CAF d'”injuste et arbitraire”. “Le royaume ne peut accepter des réactions démesurées et attentatoires aux intérêts nationaux”, avait-il martelé.

 

 

Avec AFP

 

Comments

comments