Site Visit to Ebola Treatment Unit PTS1 (Sierra Leone Facility

Le Secrétaire général Ban Ki-moon salue Rebecca Johnson, une infirmière ayant survécue à Ebola. Photo : ONU/Martine Perret

Alors qu’il entame une série de visites dans les pays d’Afrique de l’Ouest les plus touchés par l’épidémie d’Ebola, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déclaré vendredi à Monrovia avoir des raisons d’être « prudemment optimiste » quant à l’issue de cette crise sans précédent, qui a fait environ 18.000 malades et tué près de 7000 personnes dans la région selon un communiqué de presse publié en plusieurs langues sur le site officiel des Nations-Unies.

A l’occasion d’une rencontre avec la Présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, dans la capitale du pays, dont l’objectif était de discuter du soutien des Nations Unies aux mesures prises par le pays afin de contenir la propagation du virus, M. Ban a salué les réalisations du Libéria en la matière, tout en soulignant l’importance de rester vigilant dans la lutte contre la maladie.

« Le temps n’est pas venu de baisser la garde. Nous avons vu la façon dont un seul cas peut déclencher toute une épidémie », a déclaré le chef de l’ONU. « Nous avons un long chemin à parcourir. L’objectif à atteindre pour le Libéria et l’ensemble de la région doit être ‘zéro cas’ ».

En dépit de son appel à la prudence, M. Ban a également noté le ralentissement de la propagation du virus, rendant notamment hommage au dévouement et à l’engagement du Libéria.

 Plus tard dans la journée, le Secrétaire général a visité un centre de traitement du virus d’Ebola en Sierra Leone, pays voisin du Libéria. A cette occasion, il a de nouveau fait l’éloge de la réponse apportée à l’épidémie.

 « Vous êtes des héros », a-t-il lancé au personnel du centre de traitement à cette occasion. « Vous avez montré le visage le plus noble de l’humanité. Vous êtes venus à l’aide de membres de vos famille, d’amis, de concitoyens – de tous ceux tombés sous l’emprise du virus vicieux d’Ebola ».

 Le Secrétaire général a pris acte du lourd tribut payé par les soignants, saluant leur courage et exprimant ses condoléances aux familles et amis de tous ceux qui ont trouvé la mort durant la lutte contre la propagation du virus en Sierra Leone, en Guinée, au Libéria et au Mali – et notamment le médecin sierra-léonais de renom, Victor Willoughby, décédé le 18 décembre.

 Au cours de ces deux événements, M. Ban a souligné le caractère mondial de la crise et l’engagement fort de l’ensemble de la communauté internationale et des Nations Unies pour lutter contre le virus Ebola. A Monrovia, le Secrétaire général a par ailleurs décrit comment la réponse internationale devait s’adapter aux évolutions de l’épidémie.

« Nous devons intensifier nos efforts pour rétablir les services sociaux de base, renforcer les services de santé, soutenir l’activité économique et renforcer la résilience du pays », a-t-il déclaré. « Nous sommes prêts à aider les autorités et la population libériennes à construire une société plus résistante et plus forte ».

Ban a conclu en soulignant que les élections qui auront lieu au Libéria, le samedi 20 décembre, offrent au pays l’occasion de montrer l’étendue du chemin parcouru durant les dix années écoulées de paix et de stabilité durement gagnées.

« J’exhorte tous les Libériens à jouer leur rôle pour veiller à ce que ces élections soient pacifiques et objective; ainsi qu’à suivre les directives de santé publique contre le virus d’Ebola pour vous se protéger et protéger vos proches ».

SG-Guinea

Le Secrétaire général Ban Ki-moon avec le Président Guinéen Alpha Condé. Photo : ONU/Martine Perret

Le Secrétaire général s´est rendu aussi en Guinée et au Mali, où il a rencontré les Présidents des deux pays ainsi que le personnel des Nations Unies engagé dans la lutte contre la crise d’Ebola. Il se rendra plus tard dans la journée au Ghana et y tiendra une conférence de presse au siège de la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre Ebola (MINUAUCE), avant de conclure son voyage en Afrique de l’Ouest.

 

 Africpost

Comments

comments

Loading...