sv

D’après l’étude publiée par Ipsos Pollster, les possibilités sont élevées que les célibataires et les personnes voyant quelqu’ un (81 %) fêtent la Saint-Valentin comparé aux personnes mariées ( 61 %). « Pour les célibataires et les personnes qui n’ont pas de rendez-vous amoureux, la Saint-Valentin pourrait leur rappeler à quel point ils sont seuls, et ils ont le choix entre se replier sur eux-mêmes ou bien fêter cette journée », a déclaré Margaret Ireri, directrice d’Ipsos, à Nairobi.

« D’après l’étude, il est évident qu’une proportion importante de Kényans a fait le choix de fêter cette journée d’une manière ou d’une autre », a expliqué Mme Ireri.

Les vêtements et les fleurs sont les cadeaux les plus offerts, les fleurs étant même en top des ventes au Kenya et en Ouganda.

« Certaines personnes mariées estiment qu’elles n’ont pas à fêter la Saint-Valentin car l’amour est fêté tous les jours », a poursuivi Mme Ireri. « Parallèlement, les célibataires et les personnes voyant quelqu’un doivent redoubler d’effort car ils n’ ont aucune garantie que leurs partenaires restent avec eux. Pour cette raison, ils seront certainement jugés durement s’ils ne font pas d’effort pour la Saint-Valentin », a-t-elle ajouté.

L’étude a montré que 23 % ne dépenseront qu’environ 11,6 dollars, 19 % entre 11,6 et 23 dollars, et 13 % entre 23 et 35 dollars. Bien que la Sain-t-Valentin soit la fête des amoureux, l’ étude montre qu’elle est également devenue une fête pour les familles et les amis en général.

Afriquinfos.com

Comments

comments

Loading...