yoweri-museveni-of-uganda2C’est une des conclusions du mini sommet de Dar es-Salaam tenu ce lundi 6 juillet 2015. Cet ancien président de l’Initiative régionale de paix pour la Burundi retrouve son rôle d’il y a une quinzaine d’années: médiateur dans la crise burundaise.

Ce sommet n’a vu que la participation de deux chefs d’Etats de la Communauté est-africaine: le tanzanien Jakaya Kikwete et l’ougandais Yoweri Museveni.

D’autres pays n’étaient représentés que par leurs ministres des relations extérieures.

Une autre recommandation de ce sommet: le report de l’élection présidentielle au 30 juillet, le scrutin était prévu pour ce 15 juillet. «Ce report a été demandé pour donner le temps au médiateur de conduire le dialogue», a indiqué le Secrétaire général de l’EAC, Richard Sezibera.

Le déploiement des experts militaires de l’Union Africaine pour la vérification du déroulement de l’opération de désarmement au Burundi figure également dans les conclusions de ce sommet des Chefs de l’Etats de l’EAC. Il a été aussi recommandé la libération des prisonniers politiques.

Africpost

Comments

comments

Loading...