eT8aNDBc0SDW49bsDdNjrjl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9La dixième édition du Festival panafricain de musique (Fespam) a ouvert ses portes hier samedi 18 juillet 2015 à Brazzaville et va s’étendre jusqu’au 25 juillet 2015. Le coup d’envoi de l’évènement a été donné par le président congolais, Denis Sassou Nguesso.

Placé, cette année, sous le thème « La dynamique des musiques africaines dans la diversité des expressions culturelles », cette rencontre va connaitre la participation de grands noms de la musique africaine dont les congolais: Koffi Olomidé et son « Quartier Latin International », de Jossart Nyoka Longo et son  » Zaïko Langa-Langa N’kolo Mboka « , de Fabregas, de la Cléopâtre Mbilia Belle, et de Noël Ngiama Makanda Werrason et son « Wenge Musica Maison Mère « .

A ce groupe de musiciens congolais de la RDC, il faut associer d’autres disciples d’art d’Orphée qui vont venir du Cuba avec le groupe Aragon, du Nigeria avec J. Marcus, de la Côte d’Ivoire avec DJ Arafat et aussi du Mali et du Sénégal et un peu partout de la Diaspora. 

Le Congo-Brazzaville, aligne Zao Casimir, Roga-Roga, Doudou Copa et bien d’autres vedettes tant nationales qu’étrangères que les organisateurs du Fespam n’ont pas dévoilé.

Le Fespam, qui est organisé tous les deux ans, est un retour aux sources et aux racines africaines. « Comme chez nous on ne valorise pas nos coutumes, nos ethnies, à travers le Fespam on peut nous connaître et on peut connaître nos racines » explique une spectatrice.

Une semaine durant, chacun va aller soutenir son ou ses artistes préférés au stade, lieu unique des festivités. « Moi je suis venu pour voir tout le monde, tous les artistes, tous ceux qui vont y participer ! » lance un autre homme.

Africpost

 

 

 

Comments

comments

Loading...