Camp_de_cataracte_senegal

  • 70 % de la population africaine vit dans des zones rurales et 50 % d’entre elle vit en dessous du seuil de pauvreté. Bien loin des villes, ces familles ne peuvent  compter pour se soigner que sur les quelques dispensaires et hôpitaux de brousse situés généralement à des dizaines de kilomètres de leur village.
  • 90% du personnel médical est concentré dans les grands centres urbains.
  • 70% de la population de l’Afrique vit dans des zones rurales.
  • 85% des patients ayant besoin de chirurgie ne sont pas opérés.

POURQUOI UN PROGRAMME DE MEDECINE MOBILE ?

Mettre en place un programme de médecine mobile permet d’assurer un accès à des soins de qualités et adaptés pour les communautés isolées tout en réduisant les inégalités d’accès aux soins. C’est aussi participer à l’accélération de l’atteinte de l’Objectif du Millénaire pour le Développement n°6 (combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d’autres maladies)  sur le continent africain.

NOS ACTIONS

LANCEMENT DE LA PREMIERE MISSION DE MEDECINE MOBILE DOCTORS EN AFRIQUE DE L’OUEST

Fin 2011, le Club Santé Afrique lance le 1er programme d’assistance de médecine mobile en Afrique francophone. Il permet de répondre aux besoins des populations isolées de l’Ouest du continent mais aussi de renforcer les capacités du personnel soignant. Il est piloté depuis une base située à Dakar, avec la volonté de rayonner sur l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest d’ici à 2015.

Le circuit se construit autour de trois programmes :

LE PROGRAMME D’ASSISTANCE qui permet de traiter les trois pathologies jugées prioritaires par les autorités sanitaires sénégalaises, à savoir :

  • La chirurgie reconstructrice des becs de lièvre
  • Le traitement des fistules
  • Le traitement et l’opération de la cataracte.

Il va plus loin en mettant en réseau des structures de santé par la télémédecine, cela permet aux hôpitaux contactés de confirmer leurs besoins, d’obtenir une liste des cas chirurgicaux, de planifier l’heure d’arrivée des médecins et les sessions de formation dans les zones où il existe des médecins sur place et de préparer les patients.

LE PROGRAMME DE FORMATION intègre de manière systématique le personnel de santé local afin qu’il puisse participer aux opérations des spécialistes. Il bénéficie aussi  de sessions de formation sur les différentes pathologies prioritaires.

Les besoins en formation sont continuellement évalués afin de faire évoluer les sessions.

LE PROGRAMME D’INFORMATION, D’EDUCATION ET DE COMMUNICATION permet d’informer la population sur les services d’assistances médicales et sur la disponibilité des traitements chirurgicaux. Cela se fait grâce à des spots radio mais aussi à la création d’un « kit de communication » constitué de brochures, d’annonces, de sketches et de chansons entre autres et tous traduisibles et adaptables aux besoins locaux.

Les besoins sont continuellement évalués pour faire évoluer les apports des circuits.

Vidéo : 1ère mission de médecine mobile en Afrique de l’Ouest

Africpost  avec  Clubsanteafrique

Comments

comments

Loading...