khadafi_copie_copieLes indépendances n’ont pas profité à certains Présidents africains. La preuve, depuis 1963, 21 d’entre eux ont été assassinés durant l’exercice de leur mandat.

Les puissances coloniales sont pour la plupart concernées par ses éliminations politiques de dirigeants qui mettaient en péril leurs intérêts locaux.

Voici une liste chronologique de ces présidents tués en pleine mandature :

1963 : Sylvanus Olympio, président de la rép. du Togo

1966 : John-Aguiyi Ironsi, président de la rép. du Nigeria

1969 : Abdirachid-Ali Shermake, président de la rép. de Somalie

1972 : Abeid-Amani Karumé, président de la rép. de Zanzibar

1975 : Richard Ratsimandrava, président de la rép. de Madagascar

1975 : François-Ngarta Tombalbaye, président de la rép. du Tchad

1976 : Murtala-Ramat Mohammed, président de la rép. du Nigeria

1977 : Marien Ngouabi, président de la rép. du Congo-Brazzaville

1977 : Teferi Bante, président de la rép. d’Ethiopie

1981 : Anouar el-Sadate, président de la rép. d’Egypte

1981 : William-Richard Tolbert, président de la rép. de Liberia

1987 : Thomas Sankara, président de la rép. de Burkina-Faso

1989 : Ahmed Abdallah, président de la rép. des Comores

1989 : Samuel-Kanyon Doe, président de la rép. de Liberia

1992 : Mohammed Boudiaf, président de la rép. d’Algérie

1993 : Melchior Ndadayé, président de la rép. du Burundi

1994 : Cyprien Ntaryamira, président de la rép. du Burundi

1994 : Juvénal Habyarimana, président de la rép. du Rwanda

1999 : Ibrahim Barré-Maïnassara, président de la rép. du Niger

2001 : Laurent-Désiré Kabila, président de la rép. du Congo-Kinshasa

2009 João Bernardo Vieira, president de Guinee-Bissau

2011 : Mouammar khadafi, président de la rép. arabe de Libye

Source : afrque360.com

Comments

comments

Loading...