98537910Les Etats-Unis ont commémoré jeudi les attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait près de 3.000 morts, avec des cérémonies du souvenir à New York, en Pennsylvanie et à Washington, où Barack et Michelle Obama ont observé une minute de silence.

Ces commémorations interviennent au lendemain de l’annonce par le Président américain qu’il était prêt à mener des frappes aériennes en Syrie, comme c’est déjà le cas depuis le 8 août en Irak, pour éliminer les islamistes radicaux de l’Etat islamique (EI).

A Washington les époux Obama et le vice-président Joe Biden ont marqué une minute de silence sur la pelouse de la Maison Blanche, entourés d’environ 300 collaborateurs, à 08H46 (12H46 GMT), l’heure à laquelle le premier avion de ligne détourné a percuté l’une des deux tours du World Trade Center (WTC), dans le sud de Manhattan en 2001. Les drapeaux étaient en berne.

Le Président américain s’est ensuite rendu au Pentagone, où l’un des quatre avions détournés par les terroristes au matin du 11 septembre 2001 s’était écrasé, pour une nouvelle cérémonie d’hommages.

“Souvenons-nous de ceux que nous avons perdus et que nous pleurons, nous pleurons pour leurs familles et pour nous-mêmes”, a déclaré M. Obama au Pentagone, qui avait été frappé vers 09H37 le 11-Septembre. “Et nous nous souvenons d’eux ainsi que de ceux qui continuent de combattre à nos frontières et de ceux qui montent la garde sur notre territoire”.

“Ceux qui souhaitent une division ont, au contraire, assisté à une unification”, a relevé le président américain.

A New York, les familles des victimes se sont rassemblées à Ground Zero, autour du mémorial national créé sur le site où étaient érigées les deux tours, pour une cérémonie qui a débuté comme tous les ans à 08H46.

Plusieurs de leurs représentants se sont ensuite lancés dans la longue lecture de la totalité des 2.983 noms des personnes tuées ce jour-là à New York, au Pentagone et à Shanksville, en Pennsylvanie, ainsi que dans l’attentat contre le WTC en 1993. Six minutes de silence étaient prévues, dont deux au moment du premier impact.

Pour la première fois depuis 2002, la cérémonie s’est déroulée sous l’égide du nouveau maire de New York Bill de Blasio, qui a succédé à Michael Bloomberg, qui avait toujours officié jusqu’alors.

Source: AFP

Comments

comments

Loading...